Skip to content

Accueil > Témoignages > Aline

Aline

La bonne ambiance et l’entraide étaient toujours là.

mardi 19 novembre 2013, par yayalb

Mon expérience en prépa

J’étais en PCSI puis PC* en 2009/2010 et 2010/2011. En première année, j’étais dans la moyenne. Je travaillais beaucoup, mais l’ambiance de la promo était très bonne, ce qui permettait de travailler dans la bonne humeur. De plus, cette prépa étant à taille humaine, on n’est pas noyé dans la masse et on est vraiment poussé au travail. En 2ème année, j’étais dans la partie PC*. C’était assez difficile, mais stimulant. La bonne ambiance et l’entraide étaient toujours là. Le fait d’avoir une partie PC et une partie PC* permet de choisir les TDs et devoirs de son niveau, et ainsi de ne pas être noyé par la difficulté. Globalement, ces deux années ont été très chargées en travail, mais tout cela est rendu moins difficile par les conditions de travail telles que celles de cette prépa.

Mon école : l’Ecole Nationale Supérieure des Industries Chimiques

J’ai intégré l’ENSIC (Ecole Nationale Supérieure des Industries Chimiques) à Nancy (qui était mon 2ème choix d’école). Cette école enseigne le génie chimique. Attention, il faut bien faire la différence avec une école de chimie classique. Le but est d’apprendre à dimensionner des installations de production chimique industrielle telles que des réacteurs, des colonnes de distillation et tout autre procédé utile pour produire des composés chimiques. On y fait beaucoup de mécanique des fluides et de thermodynamique, mais très peu de chimie organique, et un peu de chimie analytique, à la différence des écoles de chimie classique. Dans cette école, il y a trois spécialités proposées pour la 3ème année. Personnellement j’ai choisi la filière « procédés biotechnologiques ». On y apprend à conduire des réactions biologiques (réactions de fermentation avec des microorganismes et des réactions enzymatiques).

Mon métier

Je suis actuellement en 3ème année, donc je ne suis pas encore sortie de l’école. J’ai trouvé un stage de fin d’études chez Sanofi où je vais travailler sur la purification d’une biomolécule pharmaceutique. J’envisage par la suite de faire une thèse dans le but de travailler en recherche et développement.