Skip to content

Accueil > Témoignages > Baptiste

Baptiste

Tous les profs nous connaissent personnellement et nous aident à atteindre nos objectifs !

jeudi 14 janvier 2016, par yayalb

Mon expérience en classe préparatoire


J’ai fait ma prépa PCSI/PC* au lycée Montesquieu de 2010 à 2013. J’ai vraiment beaucoup apprécié ces trois années d’études et ce sont sûrement celles dont je garde les meilleurs souvenirs. Il est très agréable de préparer les concours à Montes’ car tous les profs nous connaissent personnellement et nous aident à atteindre nos objectifs ! L’ambiance est vraiment bonne, il n’y a pas cet esprit de compétition qu’on peut trouver dans d’autres prépas et on nous y apprend à être des gens sympas ! Le fait que la classe soit séparée en deux groupes (PC/PC*) est également une très bonne chose. Chacun peut travailler à son rythme et tout le monde y gagne. Ceux qui sont les plus à l’aise aident ceux qui ont plus de difficultés et les profs sont très à l’écoute de nos attentes et de nos questions.
Je suis rentré en prépa en étant passionné par le spatial. Je m’étais fixé l’objectif de rentrer à SUPAERO, l’école qui proposait la formation la plus orientée vers l’aéronautique et l’espace. L’ayant ratée de quelques places la 1ère année, j’ai décidé de faire une 5/2 pour y arriver et je ne regrette pas du tout car j’ai énormément progressé et j’ai ainsi pu intégrer SUPAERO à Toulouse. 

Mon école actuelle : SUPAERO


SUPAERO est une école généraliste, mais les applications des cours se font sur des avions ou sur des fusées. Pendant les deux premières années j’y ai suivi des cours de tronc commun : maths, physique, structures, programmation puis on choisit des enseignements de spécialité. Pour ma part j’ai opté pour astrophysique, exploration spatiale et vols habités. On a la possibilité également de participer à des clubs dans l’école. Par exemple je fais partie d’une équipe qui réalise un petit satellite qui sera lâché depuis la station spatiale en 2017. C’est vraiment très impressionnant et très formateur de participer à de tels projets.


On nous propose également de réaliser une année de césure entre la deuxième et la troisième année pour faire des stages. J’ai eu la chance de trouver un stage au centre spatial Guyanais d’où j’ai pu voir des lancements, des vrais satellites et découvrir la forêt amazonienne. C’est une vraie chance et une expérience exceptionnelle.
D’autre part, il fait bon vivre dans cette école : la ville de Toulouse est très agréable et il y a une bonne ambiance, avec des petites promos où tout le monde se connait.

Ma situation actuelle


Je ne sais pas encore exactement vers quoi me diriger à la sortie de l’école. Je veux rester dans le domaine du spatial et continuer à faire des sciences. Je pense pour l’instant m’orienter vers une thèse en planétologie pour poursuivre mes désirs d’exploration spatiale. Très prochainement, je vais débuter un stage de l’agence spatiale européenne pour une durée de 4 mois dans un laboratoire à Toulouse qui se poursuivra pendant deux mois au centre technique de l’ESA aux Pays-Bas.